Ezequiel Zamora Hugo Chavez

Hommages de la LPU au président Hugo CHAVÈZ

mar 9 • Tribune • 1234 Views • Commentaires fermés

1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (No Ratings Yet)
Loading ... Loading ...

COMMUNIQUE DE PRESSE

Hommage de la Ligue Panafricaine UMOJA (LP-U)

Au Président Hugo CHAVÈZ,

Leader bolivarien

Cliquez au lien suivant ou voir pièce jointe : http://fr.umoja-org.com/communique-de-presse-hommage-de-la-ligue-panafricaine-umoja-lp-u-au-president-hugo-chavez-leader-bolivarien/
C’est avec une immense tristesse que la Ligue Panafricaine – UMOJA (LP-U) a appris le décès du Président Hugo CHAVÈZ, survenu le 5 mars 2013, à Caracas, au Venezuela.
Bouleversée par cet évènement tragique, la Ligue Panafricaine – UMOJA, adresse ses plus sincères condoléances au vaillant peuple vénézuélien, et à toute l’Amérique du Sud et du Centre ainsi qu’à toute la famille panafricaniste. Soyez assurés de toute notre amitié et de notre soutien le plus solide.
Le Président Hugo CHAVÈZ a, toute sa vie politique durant, lutté contre les inégalités sociales et contre l’impérialisme. Il n’aura ménagé aucun effort pour favoriser l’émancipation citoyenne de ses compatriotes et l’autodétermination des peuples d’Amérique latine.
Leader bolivarien, Hugo CHAVÈZ s’est battu pour faire triompher l’unification politique du Sud, projet initié par Simon BOLIVAR (1783-1830). Équivalent du Panafricanisme en Amérique du Sud, le Bolivarisme gagne de plus en plus les consciences populaires grâce à l’action généreuse et courageuse du Président Hugo CHAVÈZ.
La Ligue Panafricaine – UMOJA retiendra l’immense considération que le Président CHAVÈZ avait pour l’Afrique. L’un des derniers actes politique du Président CHAVÈZ aura d’ailleurs été pour l’Afrique. En effet, le 22 février 2013, moins de deux semaines avant son décès, alors qu’il se battait contre la maladie, le Président CHAVÈZ a adressé un message à l’Afrique, dont voici un extrait :
« De la même manière, les empires du passé, coupables de l’enfermement et de l’assassinat de millions de filles et de fils de l’Afrique mère dans le but d’alimenter un système d’exploitation esclavagiste dans leurs colonies semèrent dans Notre Amérique le sang africain guerrier et combatif qui brûlait du feu que produit le désir de liberté. Cette semence a germé et notre terre a enfanté des hommes aussi grands que Toussaint Louverture, Alexandre Pétion, José Léonardo Chirino, Pedro Camejo parmi beaucoup d’autres, avec pour résultat, il y a plus de 200 ans, le début d’un processus indépendantiste, unioniste, anti-impérialiste et reconstructeur en Amérique Latine et caribéenne.
« Ensuite, au XX° siècle, vinrent les luttes de l’Afrique pour la liberté, ses indépendances, contre ses nouvelles menaces néocoloniales, Patrice Lumumba, Amilcar Cabral pour n’en citer que quelques-uns. Ceux qui, dans le passé nous ont conquis, aveuglés par leur soif de pouvoir, ne comprirent pas que le colonialisme barbare qu’ils nous imposaient deviendrait l’élément fondateur de nos premières indépendances. Ainsi, l’Amérique Latine et les Caraïbes partagent avec l’Afrique un passé d’oppression et d’esclavage. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes fils de nos libérateurs et de leurs hauts faits, nous pouvons dire, nous devons dire avec force et conviction, que nous unit aussi un présent de lutte indispensables pour la liberté et l’indépendance définitive de nos nations. »
Insoumis, homme ligoté au peuple et dirigeant organique et humaniste, le nom de CHAVÈZ restera synonyme de justice sociale : lutte contre la pauvreté, redistribution des recettes pétrolières, logements sociaux, gratuité d’éducation et de la santé…
Les grands hommes ne meurent jamais. Tu n’es pas mort. Tu restes éternellement dans la mémoire des peuples comme tu es resté dans la digne lignée de Toussaint-Louverture, de Bolivar, de Allende, du Che et de tous ceux qui combattent l’impérialisme prédateur et ses affidés. La Légende Africaine veut que Tu ailles te reposer à l’ombre des corossoliers afin que tu veilles sur nous. Les larmes aux yeux, nous continuerons ton combat pour la justice sociale et l’autodétermination des peuples.

Hasta la Victoria siempre, venceremos !

Fait à Paris le 6 mars 2013
Le Bureau Exécutif de la LP-U

Panafricainement.
Umoja ni nguvu
L’Union fait la force

Related Posts

Comments are closed.

« »